23 09 2013

P1010116zz
« Soudain, comme sortant du néant, des états d’âme, des sentiments,
des souhaits, des soucis surgissent en un mélange incohérent »
— E. Herrigel, Le Zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc

Publicités




28 01 2013

Saule
Moineaux domestiques de madame Claudette dans le saule tortueux du jardin.

Arrête-toi un moment
écoute les bruits de la fotêt
regarde la hauteur des arbres
respire l’odeur du bois
touche la fraîcheur du sol
et repars
enivré de vie

Jean Sioui, Le pas de l’Indien, pensées wendates, Cornac





10 12 2012

P1020002
Ce n’est pas tant le lieu où l’on est qui compte, mais la direction que l’on prend





2 12 2012

P1010994zz
La vieillesse a longtemps été considérée sous l‘angle exclusif de la dégénérescence, comme la dernière étape de la vie, une étape passive et figée, un état d‘attente avant la mort. Trop longtemps le vieillissement n’a été pensé qu’en terme de déclin, de repli sur le passé, de radotage, de vacuité et de viduité. Jamais comme un renouveau. Il est cependant un renouveau, un renouveau à partir d‘expériences acquises.
Selon les critères culturels actuels, la beauté est liée à la jeunesse, comme la sagesse est liée à la vieillesse. Si l’esthétisme d’un corps juvénile est plus valorisant que la profondeur d’une ride, la sagesse est pourtant le privilège exclusif de l’âge. Dégagée du souci de compétition, la personne âgée peut s’offrir des investissements plus intimes, pour peu qu’elle compense les troubles de l’âge par une attention et une réflexion plus approfondie, pour peu qu’elle conserve un pouvoir de décision, pour peu qu’elle s’adapte à ce renouveau.





20 11 2012


Nous marchons en ce monde sur le toit de l’enfer en regardant les fleurs.
— Issa





28 10 2012


Sur la terrasse de madame Geneviève de monsieur Daniel

Je ne cherche pas l’insolite. Je cherche le bon moment, des choses que tout le monde aurait pu voir à ma place. Presque toutes mes photos auraient pu être faites par un autre gars.
— Willy Ronis





15 10 2012


Un cadeau de madame Rosalie, provenant de son jardin

La vérité réside dans la possibilité de considérer comme une métaphore
ce que l’on avait l’habitude de prendre de façon concrète.
Henry CORBIN, Pour une charte de l’imaginal